Accueil > Interviews > Interview de La Grinta
Top 5 des sites de Paris Foot :

  • Betclic
  • Unibet
  • Winamax
  • Bwin
  • PMU
  • Fiche
  • Bonus
  • 100€
  • 100€
  • 100€
  • 100€
  • 100€
  • Infos
  • Betclic est la référence pour parier sur les matchs de football
  • Unibet est un des leaders des paris foot
  • Jouez avec Winamax et remportez vos pronostics !
  • Pariez sur tous les championnats de foot avec Bwin
  • Le PMU est le spécialiste des jeux sur plusieurs sports

Interview de La Grinta

La Grinta c’est une équipe pleine de bon sentiment qui ont réussi à créer un espace ou les gens peuvent s’exprimer sur leurs passions. C’est aussi une équipe libre que rien ne contraint !

Comment est né la Grinta ?

C’est le résultat d’une envie de créer un véritable espace de liberté où les gens peuvent exprimer leur avis du moment que cela reste dans le respect d’autrui. Je suis d’origine italienne, j’ai donc été élevé dans la culture du Calcio. Son traitement médiatique en France m’a toujours scandalisé, à l’exception de quelques rares journalistes qui maîtrisent bien le sujet. Même à l’époque où la Serie A était le meilleur championnat du monde de l’avis général.

Le déclic, ça a vraiment été Calciopoli en 2006 en pleine Coupe du monde, où si tu avais le malheur de commenter sur certains sites à l’encontre de la pensée unique qui résumait l’affaire à « la Juve a truqué des matchs » (au final, le verdict du procès civil est bien différent et n’a même pas été relayé ici), ton article était supprimé. Il n’y avait pas les réseaux sociaux jusqu’en 2008 environ, la moindre critique d’articles était censurée. Sans parler de la méconnaissance de certains sujets concernant les supporters.

 

Au final, étant donné qu’écrire m’a toujours plu, je décide de créer La Grinta le 27 septembre 2010 avec quelques amis avec un slogan un peu démagogique, je le reconnais : « le football pour le peuple par le peuple ». C’était assez rudimentaire mais au moins ça nous a permis de nous défouler ! Un an plus tard, j’ai réussi un concours d’entrée en école de journalisme où j’ai rencontré des amis fans de foot qui eux aussi avait besoin de s’exercer. La Grinta était un bon moyen, du coup on a continué jusqu’à aujourd’hui !

Capture d’écran 2016-02-15 à 14.50.40

D’ou vient le nom de la Grinta ?

On peut traduire ce mot par « la hargne » en italien, mais c’est aussi utilisé dans d’autres pays notamment latins. La plupart des gens qui suivent le football en France en connaissent la signification.

Ce terme, parfois cliché, revient beaucoup et est surtout associé aux sud-américains. Je voulais un nom qui reflète un ton direct, d’origine italienne idéalement pour rappeler le Calcio et que les gens comprennent. Je précise que cela n’a aucun rapport avec l’ancien groupe ultra parisien « Grinta », sans l’article « la », même si nous écrivons beaucoup sur les tribunes.

Pouvez nous présenter brièvement votre site internet ?

Si nous nous imposons depuis quelques années une rigueur professionnelle, il faut savoir que l’esprit amateur du début n’a pas changé. Nous sommes une quinzaine de bénévoles (journalistes de métier, étudiants, chômeurs, cadres…) à écrire simplement par passion. La Grinta est un éditorial, orienté contre les dérives du football business.

J’insiste sur le mot « dérive » car tout n’est pas à jeter dans le football moderne. En revanche, si un public aisé a le droit d’assister à un match dans des loges, cela doit être aussi le cas d’un public populaire derrière les buts. Par exemple, nous nous permettons de prendre position lorsque des situations nous paraissent anormales. Nous avons beaucoup « milité » en faveur des revendications des familles des victimes de la catastrophe de Furiani qui se battent depuis plus de 20 ans. Notre rôle premier est d’informer, mais s’il le faut, c’est aussi de dénoncer.

Pouvez-vous nous expliquer le principe de la rubrique tifos ?

Chaque mardi, on répertorie les 10 tifos du week-end à retenir selon nous. C’est une rubrique qui a beaucoup contribué à nous faire connaître. Pour nous, il était question de mettre en avant le travail de groupes de supporters. On parle souvent des problèmes en tribunes mais il nous semble juste de valoriser aussi les bons aspects. Dommage que certains l’interprètent comme une compétition où le but du jeu est d’être mieux classé que les supporters rivaux.

12633192_10208747606796713_1829570190_o-768x420

 

Quand on a créé la rubrique il y a presque 3 ans, So Foot avait arrêté de le faire et le concept n’était pas aussi répandu. Même si le Top 10 des tifos du week-end est très suivi, on envisage d’arrêter à la fin de la saison. Les gens ne se rendent pas compte, mais c’est un travail assez fastidieux.

C’est Thomas Boraca, chez nous, qui s’occupe de repérer chaque week-end les chorégraphies du monde entier. Ensuite, le but du jeu c’est aussi d’apporter une plus-value par rapport à ceux qui en ont déjà vu plusieurs en expliquant ce qu’elles représentent. On les classe ensuite en fonction de leur originalité, esthétisme, etc.

702874_10208496054428061_934300736_n

En quoi La Grinta se démarque t-elle de ses concurrents ?

Parler de concurrents, c’est un peu fort pour un site composé de bénévoles. On n’a jamais caché que So Foot, les Cahiers du Football et ce genre de médias un peu novateurs nous ont beaucoup inspiré. Nous nous efforçons toujours de proposer du contenu qui n’est pas ou peu disponible ailleurs, c’est d’ailleurs notre unique ligne éditoriale avec ce côté revendicatif. Ce qui explique que nous fassions peu d’articles liés aux résultats bruts.

On essaye de proposer des sujets culture foot, notamment sur l’Amérique du Sud où nous avons un correspondant sur place. On a aussi gagné une crédibilité sur les sujets supporters où nous sortons beaucoup d’informations par nos propres moyens. Un jour, on a même forcé Canal+ à communiquer sur les raisons de la déprogrammation d’un reportage sur les supporters contestataires parisiens en les dévoilant.

Avez-vous des partenariats avec des acteurs du monde du football ?

Aucun. Cela nous assure une certaine liberté de parole. Même si c’est vrai que financièrement, cela met en danger la pérennité de La Grinta. Nous ne gagnons pas d’argent, on en dépense même de notre poche pour couvrir des matchs ou réaliser des interviews, reportages. Cela dit, nous avons des partenariats qui se résument souvent à des échanges de liens ou simplement de bons rapports avec d’autres petits sites qui ont la même vision du football que nous.

Des nouveautés sont-elles à venir sur le site ?

On réfléchit actuellement à créer une nouvelle rubrique basée sur des caricatures de l’actualité sportive du week-end. Nous avons un dessinateur dans l’équipe, reste à savoir si cela plairait aux personnes qui nous suivent. Pour célébrer l’année de nos 5 ans, certains projets sont en cours.

On peut déjà annoncer qu’un numéro unique de magazine en ligne est en préparation. Il sera sans doute gratuit et consacré aux barras bravas, ces supporters argentins controversés assez méconnus ici en France. Il s’agit du fruit de plus d’un an d’enquête en Argentine. Le tout devrait faire plus d’une cinquantaine de pages avec des témoignages rares.

640-1396636870349

Etes-vous supporters d’une équipe en particulier ? Si oui pour quelles raisons ?

Non. Le slogan  « le football par le peuple pour le peuple » n’est pas usurpé. Tous les profils de la société se côtoient chez nous, idem pour les opinions politiques. Puis bien évidement dans les équipes supportées : Paris, Marseille, Bordeaux, etc. Et même des clubs dans les divisions inférieures comme Toulon. À l’étranger, certains ont des affinités en Argentine, Brésil ou Italie et c’est aussi très varié. C’est une question qu’on nous a souvent posé, preuve qu’il est difficile de nous coller une étiquette.

Quel est le prochain défi pour La Grinta ?

Le plus évident est de trouver un véritable modèle économique pour perdurer. Certaines de nos valeurs nous « limitent ». Nous ne vendrons jamais de t-shirts ou autres produits dérivés. Pour rester libres, nous ne faisons pas non plus d’appels aux dons. Tout comme nous sommes attachés à la gratuité de notre site. Cependant, sur le plan éditorial et logistique, le prochain défi est de se lancer dans l’autoédition. Le but est de sortir un livre estampillé « La Grinta », on verra bien si les gens seront prêts à l’acheter.

Zone foot vous remercie pour vos réponses ! 

Voici le lien de la Grinta à visiter sans perdre de temps !

http://www.lagrinta.fr

 


Notez cet article :
Interview de La Grinta 4.19/5 - 21 votes

Auteur : Zone Foot


Commentaires :




Top 5 des sites de Paris Foot :

  • Betclic
  • Unibet
  • Winamax
  • Bwin
  • PMU
  • Fiche
  • Bonus
  • 100€
  • 100€
  • 100€
  • 100€
  • 100€
  • Infos
  • Betclic est la référence pour parier sur les matchs de football
  • Unibet est un des leaders des paris foot
  • Jouez avec Winamax et remportez vos pronostics !
  • Pariez sur tous les championnats de foot avec Bwin
  • Le PMU est le spécialiste des jeux sur plusieurs sports


Comparateur de cotes Football



Rejoignez
la communauté
Zone Foot


+ de 110 000 membres

+ le kit foot offert


Vous et les paris sportifs ?


Pariez sur le Football !